• Ecu d'Or

    En 1946 fut créé L'Écu d'Or. Un chocolat en forme de pièce de monnaie que les enfants avaient pour but de vendre, à l'époque, pour la sauvegarde du lac Sils dans l'Ingadine. Ce lac, menacé d'être exploité dans une centrale électrique jusqu'à épuisement, a été sauvé par la vente de plus de 800'000 écus d'or. De nos jour, et chaque année au mois de septembre, près de 50'000 enfants fond la vente de cet écu dans les rues ou en porte-à-porte.

    Les écus sont présentés dans une boite en carton verte avec les inscriptions "merci" dans les quatre langagues nationales. Sa fabrication est scupuleusement surveillée. L'association Max Havelaar veille à ce que les producteurs des fèves de cacao soient correctement payés. Le lait, lui, provient de producteurs Suisses, qui remplissent un cahier des charges strictes, Bio. En suite, ces ingrédients sont transformés en chocolat, puis en écu. La gravure sur les écus est créée par un dessinateur, puis un graveur, qui immortalisent le projet de sauvegarde. L'emballage dans les fameux cartons verts que les enfants devront en suite vendre, est fait par un atelier qui emploie des handicapés.

     

     

    Quelques exemples de projets de sauvegarde de ces dernières années :

    • 2009 : Les parcs nationaux et naturels
    • 2010 : Les moyens de transports historiques
    • 2011 : La biodiversité des forêts
    • 2012 : Les intérieurs d'époques